Archive for novembre 2015

Le média alternatif We are change a été muselé par le gouvernement français !!

Terrifiant – Censure :

 

C’est parti ça commence . Combien de temps notre blog d’info pourra rester ouvert ?

Le pire ? C’est que les Français s’en moquent totalement , obsédés par plus de sécurité au détriment de leurs libertés . Comme le monde s’est moqué des terribles secrets révélés par Snowden .

Incroyable – en France « pays des libertés » .  

Aujourd’hui une fois de plus je le répète, j’ai trés peur pour la liberté d’expression et les médias alternatifs . 

Je ne sais pas encore combien de temps je pourrais écrire et informer librement . J’ai peur pour moi aussi .

La prise de risque était déjà intense à la base, pire avec la flopée de lois votées depuis le début d’année (loi antiterroriste, sur le renseignement …), elle devient désormais énorme , c’est trés dur pour nous d’écrire sous l’état d’urgence . Le stress et la tension sont omniprésents .

Avec (presque) AUCUN filet : le public en majorité vient consommer l’info et s’en moque du reste, comme on le constate régulièrement, une infime minorité nous soutiennent activement .  Ce n’est vraiment pas rassurant, c’est même terrifiant (en plus de détruire le moral et la motivation) .  

Et qu’est ce qu’a fait We are change ? Je vous laisse lire …

C’est absolument terrible ce qui se passe . Terrible .

Bravo aux courageux qui se tiennent debout et se battent encore , qui se mettent totalement en danger dans ce contexte infernal pour informer le public du mieux qu’ils peuvent .

Pour paraphraser Orwell, En ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte …. suicidaire .

Selon les moutons enrages :

Comme le dit l’expression en France : « c’est la fête du slip ! » Notre gouvernement peut maintenant interdire les sites et blogs considérés comme étant dangereux ou en lien avec le terrorisme. Les alertes sont au rouge, d’autres blogs risquent d’être fermés dans les semaines/mois à venir, à se demander quand ce blog sera fermé… Bon, ben on rouvrira en Russie le cas échéant…

Selon Fawkes :

Cette fois, le gouvernement français a montré clairement qui il a choisi de combattre, plutôt que de s’attaquer réellement au terrorisme et ceux qui le finance…il préfère faire taire les médias alternatifs et notamment ceux s’opposant au nouvel ordre mondial. Dès le mois de janvier, Hollande avait explicitement fait part de son intention de lutter contre les théories du complot et autant le dire carrément, tout ce qui contredit les version officielles car cela déplaît en haut lieu.


 Le coup porté aux médias indépendants est très symbolique puisque We are Change avait par exemple confronté Rothschild il y a quelques années. N’oublions pas également que, d’après l’Atlantic Council, les résistants doivent être éliminés pour sauver le Nouvel Ordre Mondial. La première étape est donc fort logiquement de museler les opposants. Désormais, les français ne pourront plus accéder à ce site (sans passer par un VPN). A quand la censure sur les médias français? C’est la suite logique des événements… Fawkes

Voici Sputnik News :


Le site WeAreChange.org, média indépendant centré sur l’actualité politique, sociale et culturelle, a été bloqué en France en vertu d’une loi antiterroriste adoptée récemment par le gouvernement français.

Le site a été censuré suite aux attentats de Paris perpétrés dans la nuit du 13 au 14 novembre sous prétexte de la propagation de données susceptibles de nuire à la sécurité nationale du pays. Cependant, le créateur du site, Luke Rudkowski, a affirmé que la réalité était tout autre. Selon lui, le gouvernement français cherchait à « bannir » le média qui le représentait sous un jour non-favorable.

« Les autorités françaises étaient bel et bien au courant des attaques à venir. Dans une vidéo publiée sur notre site, nous avons révélé toutes les « coïncidences » étranges survenues au cours de cette journée fatidique. Loin d’accuser qui que soit, nous n’avons fait que relater des faits bien étayés », a-t-il relevé.

Et d’ajouter: « La loi adoptée, permettant au ministre de l’Intérieur de censurer n’importe quel site Internet, constitue sans aucun doute un coup bas porté à la liberté d’expression en France ».

Cependant, M. Rudkowski s’est empressé d’assurer à ses lecteurs que le site continuerait à éclairer leur lanterne sur les actualités mondiales.

A titre d’exemple, il a mis en avant une vidéo récente démontrant que les Etats-Unis auraient favorisé l’émergence de l’Etat islamique (EI) en Syrie. En outre, Washington aurait prévenu d’avance les djihadistes d’attaques à venir contre leurs camions-citernes transportant du pétrole, les Etats-Unis étant l’importateur principal de cette ressource naturelle. Détail important, il a rappelé que la chaîne américaine PBS NewsHour avait « diffusé » en direct les frappes aériennes russes contre l’EI, en les faisant passer pour des frappes américaines.

« La vérité est unique et inaltérable. Et rien au monde ne saura l’anéantir », a-t-il fustigé.

Plusieurs fusillades et attentats-suicides quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue le 13 novembre 2015. Les attentats ont fait au moins 129 morts et 350 blessés. Le président Hollande a décrété l’état d’urgence.

La débâcle se poursuit sur le marché des matières premières.

 Les inquiétudes liées au ralentissement de la croissance chinoise incitent les investisseurs à la vente. Le phénomène est accentué par la vigueur du dollar sur fond d’anticipation d’une hausse imminente des taux de la Réserve Fédérale américaine . Même l’or, valeur refuge par excellence, renoue avec ses niveaux de 2009. La tendance est toujours baissière pour l’or qui teste de nouveaux plus bas. Dans ce contexte, le métal précieux finira par atteindre la région des 1050 $ ouvrant ainsi les portes au niveau des 1000 $, pour commencer .

Je n’ai jamais pensé qu’on pouvait imprimer son chemin vers la prospérité ni que l’économie US se remettrait de cette façon . Mais Si Yellen montait les taux en décembre alors que tout montre que nous sommes dans un contexte de récession voir de dépression, il y aurait des chances que l’or descende encore plus bas dans un 1er temps. Il pourrait rester sous pression jusqu’à cet été (et la question de la hausse des taux évacuée, avec un QE 4 en perspective) comme je l’avais précisé .  

Si elle ne le fait pas, comme le pensent beaucoup d’analystes, nous aurions les prémisses de notre retournement du marché . Mais l’or restera de toutes façon sous pression tant que la question d’une hausse des taux directeurs par la FED sera sur la table . 

L’or en euros se maintient bien .

Mais comme le précise Charles SANNAT, il n’existe aucune autre alternative (en dehors de faire une gestion active de votre patrimoine, avec des allers retours rapides sur les marchés en jouant à la hausse comme à la baisse)

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

L’or baisse… et se rapproche à nouveau du seuil essentiel des 1 000 dollars l’once.

L’or baisse et quand l’or baisse, tous les possesseurs d’or s’inquiètent.

Encore une fois, soyez sereins. Regardez les fondamentaux !

Les fondamentaux économiques sont de plus en plus déplorables !

Je ne ne vais pas vous refaire tous les raisonnements mais les choses ne vont pas vraiment bien.
Il n’y a pas de croissance, ni ici en Europe ni aux États-Unis, il n’y a pas de baisse du chômage autre que dans les statistiques, il y a une augmentation importante de la misère partout dans le monde.

Partout, où que vous regardiez vous avez également une explosion monumentale des dettes qu’elles soient privées ou encore évidemment publiques. Au bout du chemin, il y a l’insolvabilité généralisée des acteurs économiques.

Il y aura la saisie de l’épargne car les dettes « SONT » l’épargne des gens.

Il y a désormais aussi l’effort de guerre à financer… et cela va se financer avec votre argent, pas avec celui de la Banque de France qui n’imprime plus monnaie depuis la mise en place de l’euro…

Alors, où que vous regardiez, c’est la catastrophe économique annoncée.

Si vous avez toutes les raisons d’être très inquiets pour l’avenir, vous avez aussi toutes les raisons d’être sereins pour votre or.

Encore une fois, l’or est une assurance patrimoniale.

Le bon patrimoine doit tendre vers 100% d’actifs tangibles !

Cela peut sembler « choquant », mais aujourd’hui expliquez moi quel est l’intérêt de détenir des produits financiers qui rapportent au mieux pas grand chose et qui sont soumis à un certains nombres de risques comme le risque de solvabilité ou de contrepartie sans parler du risque de saisie pur et simple de votre épargne.

En ce qui me concerne et même si je sais que dans certains cas il sera difficile de migrer l’ensemble de son patrimoine dans du non-financier comme par exemple pour nos aînés qui doivent financer un état de dépendance physique, je préconise désormais d’investir au maximum en actifs tangibles.

Il est temps d’accélérer vos préparatifs…

Les événements dramatiques de la semaine dernière doivent agir sur vous comme une piqure de rappel salutaire. Il est temps de se préparer à une nouvelle étape de la crise que nous connaissons depuis 2007. Cette étape pourrait se révéler à travers une véritable rupture de la normalité.

L’état d’urgence par définition est une rupture de la normalité qui est loin d’être anodine.

Le bouclage de Bruxelles et d’autres régions belges est aussi une rupture de la normalité.
Si vous regardez les événements avec lucidité, nous avons deux pays européens qui ont actuellement recours à des mesures d’exception. Nous pouvons prendre les paris sur qui sera le troisième pays, mais je pense que nous pourrions parier sans trop se tromper sur l’Italie et les Pays-Bas.

Comme je le disais dans un édito précédent, l’état de guerre, signifie une économie de guerre. Notre monde change, à une vitesse incroyable. Ne pas le voir, ne pas s’y résoudre sera dangereux pour votre patrimoine.

Les préparatifs c’est quoi en terme patrimonial ?

Je suis navré de « stigmatiser » ceux qui ont eu la « clairvoyance » d’acheter en défiscalisation des appartements de merde dans des banlieues de merde, mais de vous à moi, il vaut mieux investir à la campagne qu’en banlieue… c’est une évidence qu’il fait bon de rappeler. Les grandes villes ont été un excellent placement immobilier dans les 50 dernières années. Ce sera nettement moins le cas dans les 50 prochaines.

Ce raisonnement est tout aussi valable pour l’assurance-vie, placement préféré des français, et qui « augmente » encore alors que vous devriez fuir avant que les portes ne se referment.

Alors que reste-t-il ?

Presque rien mes chers amis ! Il vous reste la possibilité d’acheter de l’or (et d’être sereins) et de l’argent, il vous reste la possibilité d’investir dans l’immobilier rural et c’est accessible à presque toutes les bourses (contactez moi par mail si vous voulez en savoir plus), il vous reste la possibilité et sans doute la nécessité d’investir dans vos compétences et vos savoir-faire sans oublier le célèbre PEBC (plan épargne boites de conserve).

Vous l’avez compris il s’agit là d’actifs entièrement tangibles, et c’est vers ce type de solutions qu’il faut se tourner et vite !

Enfin, n’oubliez pas, lorsqu’il faut partir de chez soi pour des raisons de sécurité, l’or cela s’emporte facilement… ce sera moins le cas de votre clapier parisien réduit à l’état de taudis rempli de tas de gravats par les combats entre gentils terroristes et braves gens du Raid… La pierre, c’est du solide, jusqu’à un certain point. Celui qui a peur pour son or, n’a toujours rien compris à ce que représente l’or, ce qu’il permet. Il est une assurance tout risque, une assurance au cas où l’improbable deviendrait réalité.

Le secret des grandes fortunes européennes qui ont su à travers les siècles traverser les guerres, c’est de détenir de l’or que l’on emporte dans son exil et des terres sur lesquelles l’or permettra au retour de faire valoir ses droits… il en est ainsi depuis 6 000 ans, il en sera de même cette fois. Or, terres, et savoir-faire! Les meilleurs placements des 30 prochaines années.

La Fed flirte avec les taux négatifs…

 et n’hésitera pas à aller jusqu’à taxer l’argent liquide, voire le rendre illégal.

Afficher l'image d'origine

La guerre contre l’argent liquide est entrée en phase d’accélération.

Alors même que le système financier avance vers sa chute, les élites et ceux qui dérivent du pouvoir du simple fait de s’asseoir au sommet de la chaine alimentaire sont de plus en plus désespérés de pouvoir maintenir le statu quo.

Quand la crise de 2008 a frappé, la Fed a dû porter les taux d’intérêt à zéro pourcent et mettre en place son programme de quantitative easing. Elle maintient désormais les taux d’intérêt proches de zéro depuis huit ans, et ses bilans ont gonflé de plus de 3,5 trillions de dollars.

Depuis 2011, les taux d’intérêt à zéro pourcent n’ont plus aucun sens. Il est impossible de continuer de parler de reprise alors même que les taux d’intérêt sont de zéro pourcent. Aucune reprise légitime n’avait jusqu’à présent demandé quatre années de taux zéro pour que puisse commencer un nouveau cycle économique.

Dès 2010, tout le monde a su que le QE n’était rien de plus qu’un programme de refinancement de Wall Street et un échec économique. L’homme qui a mis en place QE1 l’a lui-même admis. Et tous ceux qui ont examiné de près ou de loin l’échec du programme de QE japonais, qui dure depuis des décennies et a déjà permis la création de trillions de yens, peuvent s’en rendre compte.

Malgré cela, la Fed a poursuivi son programme de QE jusqu’en 2014, tout en imprimant 2 trillions de dollars supplémentaires. Vous avez bien lu. La Fed a mis en place des taux à zéro pourcent et imprimé plus de 85 milliards de dollars par an pendant six ans pour générer une reprise.

Parce que les Etats-Unis ont de nouveau replongé en phase de récession et qu’une nouvelle crise financière approche, des mesures plus drastiques encore devraient être mises en place.

Un certain nombre de membres de la Fed ont demandé la mise en place de taux d’intérêt négatifs aux Etats-Unis. Bien évidemment, ces individus n’ont pas pris le temps d’étudier le fait qu’en Europe, les taux d’intérêt négatifs ne sont parvenus à rien en matière d’objectifs d’inflation.

La BCE a mis en place des taux d’intérêt négatifs en juin 2014. En Europe, le taux d’inflation s’est effondré au cours des six mois qui ont suivi, ce qui a poussé la BCE à annoncer son programme de QE. Cette politique (la première en son genre de l’Histoire de l’Europe) a généré cinq mois d’inflation, après quoi les choses sont redevenues comme elles étaient.

Mais la Fed ne s’en est pas rendu compte, et certains demandent maintenant des taux négatifs aux Etats-Unis. Plus surprenant encore, personne n’a encore demandé à la Fed pourquoi elle ose discuter de taux d’intérêt négatifs après six années de « reprise ». Les taux zéro ont été un désastre. Comment des taux négatifs pourraient-ils régler quoi que ce soit ?

Et les taux négatifs ne sont pas le dernier tour que la Fed ait en réserve. Si les marchés commençaient vraiment à s’effondrer, elle mettrait en place un nouveau programme de QE plus important encore. C’est précisément ce qu’a fait le Japon en 2013, malgré l’échec de ses huit programmes précédents.

Mais les taux négatifs et les nouveaux programmes de QE ne sont pas les pires atrocités que pourra commettre la Fed contre la formation de capital. Elle n’hésitera pas à aller jusqu’à taxer l’argent liquide, voire le rendre illégal.

Nous avons en effet pu entendre parler de la découverte d’un document confidentiel dans lequel est expliqué l’objectif de la Fed d’incinérer l’épargne et de forcer les investisseurs hors de l’argent liquide et vers les actifs à risque.

J’y reviens plus en détails dans mon descriptif de trois stratégies d’investissement à mettre en place pour protéger votre capital face aux sinistres objectifs de la Fed, intitulé Survive the Fed’s War on Cash.

Alerte : la directive BRRD, et donc la ponction des comptes bancaires, est désormais légale en France

banksters-on-a-normal-day

Depuis le temps que je préviens qu’il faut débancariser un maximum , personne ne pourra se plaindre …

Dire que les médias mainstreams n’en touchent PAS UN MOT ! C’est ça qui est le plus Dingue .

A la prochaine crise, et elle arrivera , on sait à quoi s’attendre : Chypre était une expérience Grandeur nature, puis il y a eu les retraites des polonais, l’Autriche, et les Allemands, qui sont à la manœuvre, ont failli le faire en Grèce dernièrement .

Le compte à rebours est clairement lancé . Z

Cela fait longtemps que c’est annoncé, et cela va se faire ! La chypriotisation des comptes bancaires arrive en France, c’est maintenant légal, ce qui implique que tous les détenteurs de comptes en France vont pouvoir se faire plumer, purement et simplement! En fait, dès le mois d’Avril l’annonce a été faite avec un grand début de l’opération le 1er Janvier 2016, maisl’Autriche n’a pas attendu et a déjà commencé, gourmande va…

Dépêchez-vous de videz vos comptes, car y laisser votre argent, c’est en faire cadeau à certains qui n’en méritent vraiment pas !

La Commission européenne a annoncé jeudi dernier qu’elle allait poursuivre, devant la Cour européenne de justice, six pays européens qui n’ont pas encore transposé dans leur droit national la « Directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances » (BRRD pour Bank Recovery and Resolution Directive). Rappelons que cette directive « BRRD », permet, lorsqu’une banque fait faillite, de solliciter les actionnaires (rien de plus normal), ensuite les détenteurs d’obligations émises par la banque (normal également) et, si cela ne suffit pas – voici l’innovation déterminante de cette directive – de ponctionner les comptes des clients, ce qui n’est rien d’autre qu’un vol légal, une remise en cause du droit de propriété, un véritable scandale. Normalement seuls les comptes de plus de 100.000 euros peuvent servir au renflouement, mais cette garantie s’avère illusoire et tous les épargnants seront évidemment touchés comme nous l’expliquions récemment.

Ces six pays sont la République tchèque, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie et la Suède. Tiens, il n’y a pas la France ! Effectivement, nous l’avions laissé passer, cette transposition a déjà eu lieu, mais pas devant l’Assemblée nationale et le Sénat, ce qui lui aurait assurée une publicité bienvenue pour le citoyen-épargnant, et aussi très gênante pour le lobby bancaire et le pouvoir. Non, cela s’est simplement passé via une discrète ordonnance prise en catimini au cœur des vacances d’été, le 20 août.

Chacun doit désormais le savoir, si votre banque fait faillite, elle aura légalement le droit de se renflouer en puisant dans vos comptes, que ce soit en France ou très bientôt dans la totalité des pays européens.

On ne peut d’ailleurs manquer de s’interroger sur l’empressement de la Commission européenne à faire adopter cette directive et à pourchasser les derniers retardataires, « il est extrêmement important que ces règles soient en place dans tous les États membres » explique-t-elle dans un communiqué. Les poursuites devant la Cour européenne de justice ne sont tout de même pas si fréquentes, et bien d’autres directives accumulent des retards dans tel ou tel pays. Des personnes bien informées, à Bruxelles, craindraient-elles une prochaine crise financière et bancaire ?

L’épargnant doit, lui, se préoccuper au plus vite de la solidité financière de sa banque, même si cette information s’avère difficile à obtenir, et plus fondamentalement il doit s’interroger sur la justification à placer toutes ses économies sur des comptes bancaires. Il s’agit, plus que jamais, d’un comportement risqué. Il existe des alternatives, au premier rang desquelles l’or physique stocké en dehors du circuit bancaire, les lecteurs de GoldBroker le savent bien. Quoi qu’il en soit, en cas de crise bancaire, les épargnants seront en première ligne et ils subiront de lourdes pertes, le tout dans la plus parfaite légalité.