Archive for avril 2014

Si vous voulez savoir à quel moment une société disparait…

« Si vous voulez savoir à quel moment une société disparait…observez la monnaie.

Quand les destructeurs apparaissent parmi les hommes, ils commencent par détruire la monnaie parce qu’elle constitue la protection des humains et la base de l’existence morale.

Les destructeurs saisissent l’or et laissent à son propriétaire une pile de papiers contrefaits.

Ayn Rand

Publicités

Le parlement Russe adopte un nouveau système national de paiement, MasterCard commence à trembler !

27Apr

usa45

 

C’est officiel, le parlement russe vient d’adopter après 3ème lecture la mise en place d’un système national de cartes de paiement. Cet évènement n’est pas anodin, et les conséquences qui vont en découler rendent très nerveux le monde économique, à commencer par les systèmes de paiement américains qui vont voir s’envoler 40% du marché mondial.

Ria novosti nous dévoile ci-dessous les craintes soulevées par les dirigeants des systèmes bancaires en place, informations qui n’ont été que timidement reprises par certains médias officiels comme Les ÉchosLe figaro et Le parisien

MasterCard préoccupé

Le groupe de cartes bancaires MasterCard, vivement critiqué par Moscou pour avoir bloqué à titre de sanctions les opérations des banques Rossia et SMP, a exprimé vendredi sa préoccupation face à la décision de la Russie de créer son propre système national de paiement.

« La Russie constitue un marché d’importance stratégique pour MasterCard. En Russie, comme dans le reste du monde, nous travaillons en stricte conformité avec la législation locale. Voici pourquoi nous sommes profondément préoccupés par l’adoption d’amendements à la Loi fédérale sur le système national de paiement et étudions actuellement les conséquences possibles de ces aménagements pour nos propres activités d’affaires et celles de nos partenaires »
, lit-on dans le communiqué de MasterCard. La Douma (chambre basse du parlement russe) a adopté vendredi en deuxième et troisième lectures un projet de loi prévoyant la mise en place en Russie d’un système national de cartes de paiement (NSPK).

Suite au rattachement de la Crimée à la Russie, les Etats-Unis et l’Union européenne ont décrété une série de sanctions contre des responsables politiques et des hommes d’affaires russes, ainsi que contre la banque Rossia et sa filiale SMP. Les groupes de cartes bancaires Visa et MasterCard ont cessé sans préavis de fournir leurs services de paiement aux clients de ces institutions financières.

Le président Vladimir Poutine a estimé que les groupes Visa et MasterCard risquaient de perdre le marché russe pour avoir « cédé à des pressions politiques extérieures ». Selon certains économistes, Visa et MasterCard assurent actuellement jusqu’à 90% des paiements effectués par cartes bancaires à l’intérieur de la Russie. Source Ria novosti

 

 

D’autres informations confirment une mise en place relativement rapide, comme l’explique Andrey Nesterov, directeur des communications d’entreprise à la carte électronique universel :

« Le système de paiement PRO 100 est technologiquement prêt pour fournir le traitement national dans un proche avenir. Nous estimons que cela prendra quelques mois, comme les principales banques russes, qui représentent plus de 40 pour cent du marché, sont déjà reliées au système de paiement PRO 100… » Source Russia today
Ajoutez à cela les sanctions énergétiques que peuvent infliger la Russie à l’Union Européenne [1], qui n’ont pas encore eu lieu mais qui pourraient rapidement se concrétiser en cas de conflit, ou si personne ne paie l’ardoise ukrainienne. De plus, aux nouvelles alliances économiques énergétiques récemment tissées entre Moscou et laChine [2], qui elle-même tourne le dos au dollar [3][4], Moscou et Pékin viennent d’affirmer leur coopération pour construire un port en eau profonde en Crimée [5], indiquant une nouvelles fois qu’elle n’a pas l’intention de céder à la pression politique de l’Occident ni de sacrifier ses intérêts commerciaux à cause de la crise ukrainienne.

Comme si cela ne suffisait pas, La Russie et l’Iran ont annoncé des négociations sur les fournitures de produits russes en échange de pétrole iranien [6][7], accord qui inquiète également les Etats-Unis car il contourne le régime de sanctions frappant Téhéran. C’est l’occasion pour Vladimir Poutine de rappeler qu’il dispose d’un atout supplémentaire dans le rapport de force actuel.

Au vu de ce qui lui pend au nez, il apparait que ce ne soit maintenant plus qu’une question de mois avant que l’aigle étoilé se ratatine sur son perchoir, entrainant avec lui l’économie des pays adossés au dollar américain ne possédant pas d’autre alternative. Cette chute de l’empire américain maintes fois annoncée pourrait donc provenir de son propre fait, et qu’Obama a eu comme on dit les « yeux plus gros que le ventre », retournant contre lui les sanctions brandies contre la Russie.

Le mois dernier, le sujet avait déjà été évoqué par un spécialiste américain qui exprimait ses craintes vis à vis de ce qui est en train de se réaliser, et qui annonce le crash économique tant redouté et maintes fois repoussé par les Etats unis.

 

 

Une Bombe pour le pétrodollar

La Russie est capable de détruire l’économie américaine, a déclaré le célèbre trader Jim Sinclair. Connu pour l’exactitude de ses prévisions l’économiste explique que le dollar puise sa force dans un accord conclu avec l’Arabie saoudite selon lequel les contrats de fourniture d’hydrocarbures doivent être libellés en dollar américain. Moscou est tout à fait capable de faire chuter le pétrodollar.

Adopter des sanctions contre la Russie revient à « se tirer une balle dans la jambe ». Les sanctions ne feront que pousser Moscou à créer son propre système de paiements international et à prendre d’autres mesures de rétorsion, est convaincu Jim Sinclair. Le pétrodollar constitue aujourd’hui la seule vraie valeur, explique l’expert, et la Russie pourrait facilement le faire chuter en exigeant le paiement non plus en dollar, mais en euro ou en yuan pour ses livraisons de pétrole.

Est-ce que Moscou veut que la situation prenne cette tournure ? L’Occident menace d’exclure la Russie du système de paiements interbancaires SWIFT en guise de punition pour la politique russe en Ukraine. Mais dans ce cas il ne faudra même pas passer à une autre monnaie car les sanctions se retourneront alors contre ceux qui les ont adoptées, est convaincu le professeur Alexandre Abramov du département de marché boursier de l’Ecole des hautes études en sciences économiques.

« Du point de vue technique est il est assez facile d’exclure la Russie du système en bloquant les adresses des banques russes. Mais il s’agit d’un des principaux systèmes utilisés par les banques pour des paiements internationaux. Il est peu probable qu’aujourd’hui les Etats-Unis ou l’Europe souhaitent recourir à cette mesure parce que les systèmes bancaires sont imbriqués les uns dans les autres et si les banques russes ne pourront plus utiliser ce système, ils seront en retard de paiement face à leurs partenaires à l’Occident. Ce sera alors le choc pour le système financier et ce, c’est un danger bien plus réel que le paiement des livraisons de pétrole en euro. Il me semble que le secteur financier qui sort à peine de la crise, n’a aucun intérêt à recevoir ce genre de chocs. »
Le sort du pétrodollar est entre les mains de la Russie qui peut provoquer le plus grand krach de Dow Jones de l’histoire. On a beau brandir la bannière étoilée, la réalité est là : les Russes sont capables de bouleverser l’économie américaine, met en garde Jim Sinclair.

Moscou ne se dépêche pas d’adopter des mesures mais a l’intention de répondre de « façon symétrique ». Quant aux sanctions économiques, elles ne seront pas efficaces et ne feront que pousser les Russes à agir. Le refus temporaire des systèmes Visa et MasterCard de fournir leurs services à certaines banques mondiales a déjà fait les pouvoirs russes décider la création d’un système de paiements russe. Les partenaires de longue date, tels que Siemens, par exemple, ne tarderont pas à conclure de nouveaux contrats avec les Russes. Eux, ils ne semblent pas vouloir « se tirer une balle dans la jambe ». Source La voix de la russie

Il semble donc que la machine soit lancée et que rien ne puisse la stopper, car même une désescalade de la situation en Ukraine ne pourra désormais plus inverser le processus de désaméricanisation économique d’une superpuissance russe qui pèse très lourd dans la balance…

Par Le veilleur – Article libre de reproduction à condition de laisser le lien original pointant vers ce dernier.

Personne n’a jamais vu un marché libre de l’Argent

Je n’arrive pas à me souvenir de la première fois que je l’ai entendu, ou de qui a bien pu me le dire, mais c’est une question que je me pose depuis bien des années :  comment expliquer les couleurs à un aveugle de naissance ? Ou la musique à sourd ? Cette simple question nous fait mettre en perspective les bonheurs les plus simples que nous considérons comme naturels et pour lesquels nous devrions être profondément reconnaissants, et nous oblige à penser à ceux qui en sont dépourvus.

 

Ce qui rend impossible la description de la couleur à un aveugle ou de la musique à un sourd est la condition même de l’aveugle ou du sourd. Eux-mêmes ne peuvent surmonter leur affliction qu’en comptant sur leurs autres sens et en les développant afin de s’adapter à la vie.  Ce n’est pas tâche facile.

 

Ce préambule peut sembler inhabituel pour commencer un article sur l’argent comme investissement, et je vous remercie par avance de votre patience. Je vais en effet tenter de vous convaincre de regarder l’argent métal dans une perspective non conventionnelle, totalement différente de l’analyse traditionnelle.

 

Vous voyez, lorsqu’on pense à l’argent métal, nous sommes tous aveugles : vous, moi, les producteurs, les utilisateurs industriels, le gouvernement, les analystes du marché de l’argent, et même les vendeurs à découvert qui manipulent les cours. Tout comme ceux qui sont nés sans yeux, nous sommes tous nés aveugles concernant le marché de l’argent. Que vous ayez 20 ou 90 ans ne fait aucune différence.  En matière d’argent, ce à quoi nous sommes tous nés aveugles et sourds tient à ce simple fait : personne au monde n’a jamais été témoin d’un marché libre de l’argent.

 

Permettez moi de me répéter : personne au monde n’a la moindre expérience d’un marché libre de l’argent métal. Maintenant que j’y pense, personne n’a jamais pu connaître un marché libre de l’argent.  Comment cela aurait-il été possible ? L’argent n’a jamais été libre. Ni aujourd’hui, ni hier, ni jamais.

 

Permettez-moi de vous l’expliquer, et ce faisant, j’ai l’espoir de vous convaincre d’investir dans autant d’argent métal que vous pouvez vous  le permettre.

 

La raison pour laquelle nous sommes tous aveugles concernant l’argent est qu’un grand nombre de forces ont convergé depuis des centaines, des milliers d’années pour empêcher l’argent d’être échangé librement.  La plus importante force a été le rôle historique de l’argent comme monnaie (nombreux sont ceux qui pensent que l’argent a encore une fonction monétaire, mais je n’en fais pas partie).  Pendant des siècles, l’argent a été utilisé comme monnaie et les gouvernements lui ont assigné un prix rigide.  Des prix fixés ou contrôlés par un gouvernement sont l’antithèse d’un marché libre.  Tous ceux qui auront vécu pendant ces centaines et milliers d’années durant lesquels les gouvernements ont fixé le prix de l’argent n’auront jamais pu connaître un marché libre de l’argent.

 

Plus récemment, disons depuis les 100 dernières années, les politiques gouvernementales, particulièrement aux Etats-Unis, ont empêché l’argent d’être négocié librement.  Au début du siècle dernier, le gouvernement américain a acheté des centaines de millions, et même des milliards d’onces d’argent grâce au Sherman Act.  Cette loi fut le résultat du lobby politique des états de l’Ouest, où l’on extrayait l’argent.  Si le gouvernement n’avait pas acheté cet argent à des prix fixes, le prix en aurait été nettement inférieur. Donc, là non plus, aucun marché libre.

 

Plus tard, en gros depuis 60 ans, et notamment du fait de l’influence de l’Association des Consommateurs d’Argent et des programmes de fabrication de pièces, les milliards d’onces acquis par le gouvernement américain ont été systématiquement vendues sur le marché, là encore à des prix fixes. Donc, toujours pas de marché libre.

 

Maintenant, après plus de 100 ans, le gouvernement américain a cessé d’acheter et de vendre des milliards d’onces d’argent à prix fixe.  Mais le cours de l’argent est toujours fixé (ou manipulé) par les vendeurs à terme sur le COMEX.  De la même manière, cela signifie que le marché de l’argent n’est toujours pas libre. En conséquence, personne en train de lire ces lignes n’a jamais pu faire l’expérience d’un marché libre de l’argent.  Nous sommes tous aveugles face à l’expérience d’un marché libre de l’argent : vous, moi, tout le monde.

 

Pour autant, comme tous ceux nés aveugles ou sourds, cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas nous adapter à notre condition et essayer d’en tirer le meilleur parti possible. Comme les aveugles et les sourds doivent utiliser leurs autres sens pour vivre, nous devons utiliser notre esprit et notre bon sens pour compenser notre manque d’expérience d’un marché libre de l’argent.

 

La première chose que vous devez faire est de décider si ce que je vous ai dit jusqu’ici est correct.  Est-ce qu’une lecture indépendante de l’histoire vous suggère que le prix de l’argent a jamais été libre, et plus particulièrement au cours des 100 dernières années ?  Le gouvernement américain n’a-t-il pas d’abord acquis, puis vendu, des milliards d’onces aux prix qu’il avait lui-même fixés ? N’y a-t-il pas une pratique de ventes à terme, ainsi qu’une position à découvert extrêmement forte du fait de très peu d’intervenants ?

 

Lorsque vous aurez convenu que ces faits sont établis, il ne vous faudra guère de temps pour arriver à la conclusion que nous n’avons jamais connu, durant notre vie, quoique ce soit qui ressemble de près ou de loin à un marché libre de l’argent. Rappelez vous. Je ne tente pas de vous raconter des histoires. J’admets, bien que j’ai passé les vingt dernières années à étudier tout ce qui concerne le marché de l’argent, que je n’ai absolument aucune expérience en ce qui concerne un marché libre de l’argent.  En ce sens, je suis aveugle comme tout le monde.

 

Il en découle que nous ne devons pas reconnaître les caractères d’un marché libre à quelque chose qui n’a jamais été négocié librement. En conséquence, si nous savons que le marché de l’argent n’a jamais été libre, nous ne devons pas utiliser les règles et interprétations que nous utilisons pour analyser un marché fonctionnant librement pour y investir. Le concept que j’essaie d’expliciter est qu’il faut reconnaître que le prix de l’argent a été, et est encore manipulé, de manière à agir en conséquence de cause.

 

J’ai investi beaucoup de temps et d’énergie pour tenter de faire cesser cette manipulation du marché de l’argent, mais ce n’est pas mon propos ici. Mon objectif est de vous montrer comment cette manipulation est votre alliée la plus précieuse pour investir dans l’argent dès maintenant.

 

La raison pour laquelle la manipulation du marché de l’argent est votre meilleure alliée est qu’elle maintient le prix de ce métal à un niveau artificiellement bas. Cependant, toutes les manipulations doivent cesser un jour. Il n’est pas possible de toujours faire fi de la loi de l’offre et de la demande. Lorsque les manipulations cessent, il y a toujours un mouvement violent dans la direction opposée à la manipulation. Puisque l’argent a été manipulé à la baisse depuis maintenant plus d’un demi-siècle, nous savons que son cours réagira très fortement à la hausse une fois que la manipulation cessera. La vraie question, cependant, est le timing. Si cette manipulation durait encore des années, voire des dizaines d’années, cette situation n’aurait guère d’intérêt pour la plupart des investisseurs.

 

Combien de temps devons-nous encore attendre pour que cette manipulation cesse et que le prix de l’argent s’envole ? Je vais vous donner mon opinion, mais vous devrez décider par vous-mêmes. Je pense que la manipulation du marché de l’argent va cesser très prochainement. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

 

Le principal moteur de la manipulation du marché de l’argent a été la vente de milliards d’onces provenant des stocks d’argent de divers gouvernements, que ce soit par des ventes, des ventes à terme, la frappe de pièces ou la fonte. L’argent a été vendu sur le marché et consommé. Ces milliards d’onces n’existent plus, tel que les statistiques l’ont confirmé. L’arnaque de la vente à terme au COMEX semble également toucher à sa fin. Je base ceci sur le fait que la vente à terme est devenue extrêmement évidente, et sur l’incapacité des régulateurs à l’empêcher correctement. Puisqu’il n’y a plus d’argent métal à vendre sur le marché, et que les vendeurs à terme sont sur la défensive, la manipulation de l’argent est bientôt terminée, selon moi.

 

Quand la manipulation de l’argent prendra fin, ce qui est inéluctable, nous entrerons soudainement et violemment dans l’ère du marché libre de l’argent. C’est une ère qui durera toujours, quel que soit le jour où elle commencera. Pour la première fois dans l’histoire, le prix de l’argent sera libre. Réflechissez y. Je sais que ce que je dis est extravagant. Je suis en train de vous dire que pour la première fois depuis plusieurs milliers d’années, le prix de l’argent sera soudainement libre. Et rien ne pourra l’en empêcher. Ce sera aussi choquant que si un aveugle se mettait soudainement à voir.

 

Précisément parce qu’il n’y a plus des milliards, ou de centaines de millions, ou même de dizaines de millions d’onces d’argent dans les mains des gouvernements disponibles à la vente sur le marché, pour la première fois de l’histoire du monde, la manipulation doit se terminer bientôt. Il y a des centaines de millions d’onces d’argent dans le monde, bien sûr, mais elles ne sont pas disponibles à la vente sur le marché. Ces onces restantes sont maintenant détenues par les investisseurs qui attendront que les prix soient plus élevés pour les vendre, et ne voudront pas les céder au cours actuels.

 

Précisément parce que l’arnaque des ventes à terme sur le COMEX a atteint des niveaux de manipulation si évidents, celle-ci doit bientôt prendre fin. Les manipulations ne peuvent pas réussir au vu et au su de tous. Puisqu’il n’y a plus de grandes quantités disponibles pour la vente sur le marché, et que les vendeurs à terme sont sous les projecteurs, il est difficile de ne pas conclure que la manipulation prendra bientôt fin, et que le prix de l’argent atteindra des niveaux faramineux. Et ensuite, le coin des bonnes affaires et des niveaux d’achat à bas risque aura disparu pour ainsi dire à tout jamais.

 

Quand la manipulation prendra fin l’attention se portera sur les niveaux que les prix pourront atteindre. Et c’est de cela dont nous n’avons pas l’expérience. C’est là que nous sommes tous aveugles. Peut-être dépassera-t-il le prix de l’or, tel que le croit Israel Friedman, mon mentor dans le domaine de l’argent. Aussi fou que cela puisse paraître, nous parlons d’un profond changement dans le domaine de l’argent, d’une manipulation qui a duré des centaines d’années à une époque où l’argent ne pourra plus jamais être manipulé. Après tout, il est clair que nous commençons à manquer d’argent, alors que ce n’est pas le cas pour l’or.

 

Le moment idéal pour acheter de l’argent sera la veille de la fin de cette manipulation. S’il était possible de savoir la date de ce jour, je vous le dirais, mais il est cela est impossible. Par contre, ce que l’on sait déjà, c’est que ce jour va arriver, et bientôt. Ce que l’on sait déjà aussi, c’est qu’il vaudra mieux avoir investi bien avant que ce jour arrive, et pas un seul jour plus tard.

 

Si j’ai ne serait-ce qu’un tant soit peu raison dans ce que j’affirme sur l’argent, nous sommes devant quelque chose qui est réellement au-delà de l’opportunité d’une vie. C’est une opportunité qui couve depuis maintenant des centaines d’années, et le fait que nous soyons là, en mesure de réellement profiter financièrement de ce grand changement, dépasse presque l’entendement. La transition d’un marché manipulé à un marché libre relève du changement le plus drastique possible, et saisir ce changement en étant correctement positionné peut rendre riche à vie. Le seul moyen de vous assurer que vous êtes positionné correctement est l’argent réel, physique. La grande majorité des investisseurs du monde entier sera forcément aveugle à cette opportunité car elle n’est pas consciente des grandes dynamiques en présence.

 

Si vous ouvrez les yeux sur la réalité et agissez tant qu’il en est encore temps, vous verrez l’avenir et en récolterez les fruits.

 

 

 

Theodore Butler

Cela pourrait mal finir …

http://or-argent.eu/victor-sperandeo-cela-va-tres-mal-finir/#.U1aTVYVFVTs

 

Cela fait 45 ans que Victor Sperandeo est actif sur les marchés. Il s`agit de l`une des voix les plus respectées du milieu, ayant notamment prédit avec exactitude le crash boursier de 1987. Aujourd`hui, il estime que nous sommes prêts à revivre un événement de la même envergure. C’est ce qu’il a confié à KWN :

Victor-Sperandeo

« Aujourd`hui, tout est mûr pour un nouveau crash boursier, mais il faudra une étincelle, quelque chose qui met le feu aux poudres. Prédire le crash de 1987 était beaucoup plus facile. Aujourd`hui, le marché est complètement manipulé, il ne s`agit plus d’un marché libre, la nuance est très importante. Et pour être honnête, je dois dire que si j`avais débuté ma carrière aujourd`hui, je n`aurais pas réussi comme je l`ai fait, car à mon époque les marchés étaient plus ou moins libres.

Permettez-moi vous expliquer en vous donnant un exemple : Janet Yellen, présidente de la Fed, donne sa première conférence après la première réunion de la Fed sous sa présidence. Elle affirme qu`après la fin du QE, soit en décembre, les taux d`intérêt devraient augmenter dans les 6 mois. Résultat des courses, les investisseurs vendent.

11 jours plus tard, elle change d`avis et les marchés repassent à l`achat. En bref, elle a dit que la situation du chômage est tellement mauvaise que la Fed doit continuer ses interventions. C`est la preuve que le marché bouge uniquement sur base des mots de la Fed, ce qui est son objectif.

Cela marche très bien pour faire monter le marché, mais pas pour le faire baisser. Autrement dit, vu que la baisse ne sera pas accompagnée par des indications de la Fed, elle sera violente.

Plus les marchés battront les records, plus ils pensent que les gens vont dépenser, ce qui est donc bon pour l`économie. Bien sûr cela ne marche pas. Depuis juin 2009, le PIB a augmenté en moyenne de 2,2 %. Où est la reprise économique ? La politique de l`assouplissement quantitatif est un échec et pourtant ils persistent et signent.

Il est donc certain que tout cela va très mal finir, mais il est très difficile de prévoir une date, car ils ont le pouvoir de créer du dollar à l`infini afin de propulser les cours des actions à la hausse, tout en maintenant les taux d`intérêt artificiellement bas afin de favoriser la création de monnaie via le système bancaire.

2 scénarios sont possibles : la faillite ou l`hyperinflation. Après l`épisode Lehman Brothers, on peut affirmer qu`aucune faillite ne sera permise. Cela risque donc de se finir en hyperinflation. Celle-ci n`a rien à voir avec l`inflation, car elle est provoquée par la vente des obligations et de la devise concernée. C`est très différent d`une augmentation de la masse monétaire qui provoque l`augmentation des prix. L`hyperinflation, c`est en quelque sorte un bank run.

Pendant le premier épisode d`hyperinflation, pendant la Révolution française je crois, l`or a augmenté de 288 fois en 5 ans, entre 1790 et 1795. Cela signifie qu`à 1300 $, l`or passerait à 388.000 $ l`once. Depuis 1913, l`or a toujours été un excellent moyen de se protéger contre l`inflation. Il a augmenté par rapport à l`index des prix à la consommation. »

Vous vous sentez libre ?

L’attention de la nation a depuis quelques semaines été riveté par une impasse dans le Nevada entre les agents fédéraux armés et les Bundy, une famille élevage qui croient que le gouvernement fédéral outrepasse son autorité en accédant à « frais » à l’encontre des éleveurs qui font paître le bétail sur les terres du gouvernement. Outrage sur l’utilisation par le gouvernement des agents armés de retirer de force le bétail des Bundy a conduit de nombreux Américains de voyager au Nevada pour s’engager dans la désobéissance civile non-violente en faveur de la famille.

Les manifestations semblent avoir travaillé, au moins pour l’instant, que le gouvernement semble avoir reculé de confrontation directe. Malheureusement, certains élus ont envenimé la situation, en marquant l’Bundy et leurs partisans «terroristes domestiques», justifiant ainsi toute utilisation future de la force par le gouvernement. Cela signifie qu’il ya toujours la possibilité d’un autre raid meurtrier Waco-style sur le Bundy ou un groupe similaire à l’avenir.

Dans un état ​​comme le Nevada, où 84 pour cent de la terre est possédée par le gouvernement fédéral, ces types de conflits sont inévitables. Propriété publique des terres signifie que la terre est en théorie la propriété de tout le monde, mais dans la pratique, la propriété de personne. Ainsi, ceux qui utilisent les terres n’ont pas les incitations à la préserver à long terme. En conséquence, les règles d’utilisation des terres sont fixés par des politiciens et des bureaucrates. Souvent, la soi-disant terre « public » est utilisé de manière à profiter politiquement puissants intérêts particuliers.

Les politiciens et les bureaucrates peuvent, et seront, de modifier arbitrairement les règles régissant la terre. Au 19ème actuellement, certains Américains déplacé au Nevada parce que le gouvernement leur a promis qu’ils, et leurs descendants, seraient toujours en mesure d’utiliser les terres appartenant au gouvernement fédéral. Les éleveurs Nevada croyaient qu’ils avaient un contrat implicite avec le gouvernement leur permettant d’utiliser les terres pour le pâturage. Lorsque les bureaucrates du gouvernement ont décidé qu’ils avaient besoin de restreindre le pâturage pour protéger la tortue du désert, ils ont utilisé la force pour conduire la plupart des éleveurs de suite.

En revanche, si la terre Nevada en question était la propriété privée, le différend sur l’opportunité de permettre aux éleveurs de continuer à utiliser la terre aurait probablement été résolu sans envoyer des agents armés fédéraux pour éliminer le bétail des Bundy de la terre. C’est une raison de plus pourquoi le gouvernement fédéral devrait se débarrasser de toutes les exploitations de terres fédérales. La vente de terres fédérales contribuerait également à réduire le déficit fédéral.

Il est peu probable que le Congrès va céder les biens fonciers du gouvernement fédéral, comme la plupart au sein du gouvernement sont plus intéressés par l’augmentation du pouvoir de gouvernement de l’époque dans la protection et la restauration des droits de propriété privée.

Un gouvernement qui viole constamment nos droits de propriété et de contrat peut être assez aperçut autoritaire. Bien sûr, les politiciens et les bureaucrates prennent infraction à ce terme, mais comment avez-vous décrivent un gouvernement qui interdit les Américains de paître le bétail sur des terres qu’ils ont utilisées pendant plus d’un siècle, d’acheter une assurance santé qui n’a pas rencontré les normes de Obamacare, de la négociation avec Cuba, ou même de boire du lait cru! que tant de DC soutenir la espionnage de la NSA et les agressions TSA sur notre vie privée montre le peu de considération que trop nombreux membres du gouvernement ont pour nos droits.

L’histoire nous montre que les systèmes autoritaires, soit fasciste, communiste, ou keynésienne, échoueront inévitablement je crois incidents tels que celui dans le Nevada spectacle, nous assistons peut-être l’échec de l’état de guerre-providence autoritaire américain -. Et que bien sûr, serait bon. C’est pourquoi il est si important que ceux d’entre nous qui comprennent la philosophie de la liberté répandre la vérité sur la façon dont l’étatisme a causé nos problèmes et pourquoi la liberté est la seule solution.

La faiblesse de l’or vue par Gerald Celente

De : http://or-argent.eu/

 

De nombreux motifs ont été avancés ces derniers jours pour justifier la faiblesse de l`or, notamment les problèmes économiques que rencontre actuellement la Chine. Pour Gerald Celente, la raison pour laquelle l`or est poussé vers le bas est simple : les banques centrales tentent tout simplement de soutenir les monnaies papier.

gerald-celente-ukraine-russie

« Le Forex est manipulé, les marchés sont pipés, les taux du LIBOR sont trafiqués et le marché de l`or n`échappe pas à la règle. Ils font baisser le cours pour affaiblir l`or et donc faire croire que les devises sont fortes.

Prenons par exemple ce qui se passe actuellement en Ukraine : si vous viviez dans ce pays, auriez-vous envie de détenir votre argent en devises locales, qui s`effondre ? Aujourd`hui (lire le 16 avril) le hryvnia (devise ukrainienne) est à son plus bas historique face au dollar. L`Ukraine a également relevé en catastrophe ses taux d`intérêt alors que son économie s`effondre, ceux-ci étant passés de 7,5 à 14,5 %.

Je pense donc que le marché de l`or est tiré vers le bas afin de soutenir ces devises. Mais je pense également que ces pressions se feront seulement à court terme. Tout est fait pour défendre les monnaies papier. Le dernier rapport du World Gold Council évalue que la demande d`or en Chine devrait augmenter de 20 % d`ici 2017. La Chine est déjà le plus grand consommateur d`or du monde, cette tendance va donc se poursuivre.

Cette attaque sur l`or provient des États-Unis, un pays qui veut faire croire à la reprise économique. Ils font régulièrement des sorties via ce gars de chez Goldman Sachs qui n`arrête pas de répéter son baratin. Il commence vraiment à me pomper celui-là !

Nous sommes en début de semaine et ce guignol de chez Goldman publie une note qui affirme que l`or va atteindre 1050 $ l`once. Sa justification ? Une forte reprise aux États-Unis et en Chine.

Hey, fiston, mettre ça dans le crâne : si l`économie reprenait du poil de la bête en Chine, ils achetaient encore plus d`or. C`est la demande d`or physique qui permet au marché de ne pas littéralement s`effondrer. On peut se demander aussi d`où ils sortent leurs chiffres. En Chine, ils retiennent leur souffle alors que la bulle de l`immobilier est en train de dégonfler et que les exportations continuent leur déclin.

En ce qui concerne les États-Unis, ont-ils seulement analysé les résultats des banques qui montrent à quel point les demandes de prêts hypothécaires se sont effondrées ? De quelle croissance ce guignol de Goldman parle-t-il ? De la consommation ? Le revenu réel n`a progressé que de 2 % depuis la crise de 2008, il y a environ 75 mois.

Qu`est-ce que ce type raconte ? Je vais vous le dire : il veut que le Ponzi continue. Ils veulent attirer vers les marchés de nombreux investisseurs ignorants afin de pouvoir vendre leurs propres actions. Ils utilisent l’or pour continuer leurs magouilles et éviter que les marchés s`effondrent. »

David Morgan sur la manipulation de l’argent

Vu que l’on parle beaucoup d’une ré-évaluation potentielle de l’or lors d’une remise à zéro du système monétaire international, je souhaitais interviewer David Morgan, analyste reconnu du marché de l’argent, pour savoir ce qu’il pensait de plusieurs sujets, comme l’évolution du cours de l’argent, sa manipulation et le prix potentiel de l’argent suite à un changement éventuel du système financier international.

 

Fabrice Drouin Ristori : Vous êtes spécialisés dans l’analyse du cours de l’argent. Cela prend du temps et beaucoup de recherche pour comprendre pourquoi le prix de l’argent évolue, avec tant de volatilité. Commençons par la base : pourriez-vous nous donner une idée de la production annuelle d’argent physique à travers le monde?

David Morgan : Oui, l’offre totale est d’environ un milliard d’onces annuellement, soit environ 800 millions d’onces provenant des mines et 200 millions d’onces provenant du recyclage.

 

FDR : De nombreux contrats-papier sur l’argent s’échangent chaque jour sur plusieurs marchés. Selon vous, combien d’onces d’argent s’échangent chaque jour à travers le monde (papier + physique)? Et, si vous êtes d’accord avec ce concept, combien y a-t-il de possesseurs de contrat papier sur l’argent pour chaque once d’argent physique en existence ?

David Morgan : Il y a le marché mondial d’argent physique, avec des transactions avoisinant les 80-90 millions d’onces par mois, mais sur le marché-papier du COMEX, au mois de mai, il s’est échangé plus de 14,4 MILLIARDS d’onces d’argent-papier. C’est un ratio de 160 onces de papier pour 1 once d’argent physique ! Mais cet énorme ratio ne reflète même pas la véritable situation, car le COMEX n’est qu’un marché parmi plusieurs marchés de produits dérivés sur l’argent. Qu’est-ce que cela serait si on incluait le LBMA, les ETF Argent, les programmes de certificats d’argent non alloué, les swaps, et tous les autres marchés d’argent-papier, sans parler des marchés OTC (over the counter) qui ne sont régulés par aucune autorité ?

 

FDR : Comment expliqueriez-vous la correction du prix de l’argent depuis 2011 ? Chez Goldbroker.com, nous avons publiés plusieurs articles sur la manipulation de l’or et de l’argent. Selon mes propres recherches, on ne peut comprendre l’évolution des prix de l’or et de l’argent, ces deux dernières années, sans prendre conscience de la manipulation qui existe sur ces deux marchés. Alors, pensez-vous que cette correction qui dure depuis deux ans est due en partie à la manipulation, entre autres facteurs ?

David Morgan : Ce sont les pressions d’achat ou de vente qui font bouger les marchés. Les graphiques techniques nous indiquaient un excellent support pour l’argent, à $26, et à $1,550 pour l’or. Les intérêts commerciaux (les banques) savent tous lire les graphiques et savent très bien ce qui fait bouger les marchés. Une quantité énorme de ventes ont eu lieu à ces niveaux. L’establishment appelle cela « running the stops » (déclencher des ordres automatiques de vente), mais c’est de la manipulation de marché pure et simple. Cette manipulation a brisé la psychologie du marché, et le marché n’a pas assez récupéré, encore, pour ramener la confiance chez les investisseurs.

 

FDR : Croyez-vous que la Chine participe à cette manipulation, ou ne fait elle que profiter de prix artificielment bas pour acheter autant d’argent physique que possible, tandis que les pays occidentaux sont occupés à protéger le système monétaire basé sur dollar ?

David Morgan : C’est une question très difficile. J’aurais tendance à croire que la Chine a quelque chose à voir avec le prix, car elle a tellement de leviers sur les marchés financiers, grâce à la quantité de dette américaine qu’elle possède. Mais ceci n’est qu’une supposition de ma part, je n’en suis pas sûr.

 

FDR : En tenant compte de la demande industrielle, et d’investissement, pour l’argent physique, et du fait que les investisseurs portent leur attention sur l’argent physique, combien de temps pensez-vous que cette manipulation du prix de l’argent peut durer ? Avez-vous une idée de quand nous pourrons commencer à observer une pénurie réelle d’argent physique ?

David Morgan : J’aimerais mieux ne pas répondre à ces questions, car il est très difficile de le prédire correctement. Personnellement, je dirais au moins deux ou trois ans encore. Cela dépend entièrement de la demande d’investissement : quand les investisseurs se tourneront en masse vers l’argent physique, et que l’offre ne pourra satisfaire la demande, c’est là que nous verrons ce short squeeze et forte progression du cours à la hausse que plusieurs personnes ont prédit depuis si longtemps.

 

FDR : Croyez-vous que l’argent est sous-évalué, et que les investisseurs peuvent actuellement bénéficier d’un prix artificiellement bas ?

David Morgan : Oui, car les coûts de production de l’argent sont maintenant plus élevés que le prix spot. Donc, par définition, il est sous-évalué.

 

FDR : Sur le front géo-politique, la Russie, la Chine et d’autres pays souhaitent mettre fin au statut du dollar US comme monnaie de réserve internationale. On parle même d’un Waterloo du dollar suite aux répercussions de ce qui se passe en Ukraine. Pensez-vous que nous allons assister à une remise à zéro du système monétaire international, et sur quoi le nouveau système sera-t-il basé?

David Morgan : Oui, je le pense, et ce qui provoquera cet événement sera la perte du statut du pétrodollar US, auquel la Russie pourrait offrir une alternative. Il est difficile de dire sur quoi le nouveau système russe ou autre baserait sa « monnaie ». Cela pourrait être l’or, le pétrole, ou rien du tout. Je soupçonne cependant que l’or et/ou le pétrole en feront partie.

 

FDR : Quelques analystes célèbres, tel Jim Sinclair, parlent de cette remise à zéro qui arrive, et qui verrait un nouveau système monétaire adossé à l’or. Il mentionne une potentielle ré-évaluation de l’or au cours de $50,000 l’once, pour permettre le nivellement/ajustement des énormes dettes gouvernementales. Si cela arrivait, croyez-vous que le prix de l’argent refléterait également cette énorme ré-évaluation ? À quel genre de prix pour l’argent devrions-nous nous attendre, avec une telle remise à zéro?

David Morgan : Je ne me suis pas fait un avis encore sur ce point, car il y a tellement de variables actuellement. Je sais que Jim Sinclair a dit, récemment, que l’argent réagissait plus que l’or, donc cela pourrait être un début de réponse. L’or et l’argent ont une corrélation de 85%, donc si l’or monte, l’argent monte aussi, mais il monte plus, en pourcentage.

 

FDR : Merci d’avoir répondu à mes questions.

 

La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que « GoldBroker.com tous droits réservés » est mentionné accompagné d’un lien vers cette page.